03 23 59 68 34 contact@groupe-routage.fr

Les innovations écologiques en logistique

Le bien-être environnemental revient sur les tables de décisions. Des innovations importantes sont faites désormais pour conditionner les activités en entreprise et en industrie. Un seul mot qui fait intervenir une multitude d’actions et de personnes : écologie.

Ce concept, aussi simple qu’il puisse paraître est un vecteur très important qui sous-tend le succès des entreprises du monde. Dans la plupart des pays, des études ont révélé le rôle très important que jouent les entreprises commerciales et les différentes usines ou industries. Elles créent de la valeur ajoutée, contribuant à une croissance importante des différentes économies.

Elles créent aussi de l’emploi, contribuant à la réduction drastique et continuelle du taux de chômage. Elles produisent également des biens et mettent à disposition des services dans le but de satisfaire des besoins exprimés par les populations. Cependant, bon nombre d’entre elles sinon toutes, ne peuvent mener leurs activités sans une logistique importante et solide. Hors la logistique est un ensemble vaste et complexe, regroupant divers moyens et métiers, connectant une multitude d’entreprise d’industries. On y retrouve principalement la manutention, l’approvisionnement, le conditionnement et le transport et de nombreux autres. De quoi complexifier les actions et les coordinations à mener en terme d’écologie, faisant de cette nouvelle tendance un défis colossal.

Des activités logistiques en jeu

Les activités principales qui constituent les piliers de la logistique sont au devant de la scène et donc principalement exposés aux nouvelles exigences et demandes en matière d’écologie, que ces demandes soient gouvernementales ou issues du public.

  • La manutention

L’activité qui consiste à manipuler des marchandises, les déplacer au sein d’un lieu de production et les stocker impliquent des enjeux en matière de ressources énergétiques (électricité, essence). Elle fait intervenir des appareils leveurs ou des grues selon le poids des marchandises à déplacer qui peuvent consommer beaucoup d’énergie, même si certains fonctionnent avec des ressources alternatives (gaz, solaire, hydrolique…).
Outre les enjeux liés aux humains eux-mêmes (efforts physiques, bruits, danger de manipulation…) les appareils de manutention sont dans le viseur des acteurs de l’écologie, d’autant que ces appareils sont en fonction de façon continue ou quasi continue.

  • L’approvisionnement

Une entreprise, pour produire des biens, a besoin de certaines ressources. Qu’il s’agisse de matières premières, de substances chimiques ou de produits semi-finis, l’acquisition s’avère importante. En achetant au moment opportun (parfois en flux tendu et donc en continu) et à des prix avantageux, l’ensemble des ressources nécessaires au fonctionnement de l’entreprise, ces dernières mobilisent des structures et moyens utilisant des ressources importantes.

  • Le conditionnement

Il s’agit d’une étape très cruciale dans le processus de production. Le conditionnement encore appelé packaging est la mise en emballage des différents produits après fabrication. C’est un facteur clé dans la vente d’un produit. Cependant, qu’il soit technique (filmage de palette, caisses, conteneurs…) ou utilisé pour le public (cartons, boites, flacons et autres packaging commerciaux) l’emballage jouit d’une mauvaise réputation écologique et doit se montrer de plus en plus discret et « vert ».

  • Le transport

Ce point est souvent celui qui fait le plus réfléchir les entreprises. Il porte en effet sur les moyens d’acheminements des matières premières vers l’entreprise et ceux de l’acheminement des produits finis vers les centrales. Il peut générer pollutions importantes, que ce soit en cas d’avaries ou dans des conditions normales de fonctionnement. Jamais nous n’avons autant fait transité de marchandises à travers le monde qu’au XXIème siècle.

Des innovations de taille

Chacune de ces étapes présente des enjeux majeurs pour l’environnement et l’activité humaine. Une approche écologique est donc proposée pour réduire au maximum leurs impacts.

Des entrepôts écologiques pour protéger l’environnement

Les petites plateformes en grand nombre utilisées par le prestataire logistique sont désormais en cours de suppression. Elles seront remplacées par de plus grandes plateformes mais qui seront en nombre très restreint. De plus, la plupart des entreprises exerçant dans les mêmes secteurs d’activités se verront regroupées. Elles exerceront dorénavant leurs activités d’entreposages dans les mêmes locaux. On parlera ainsi d’adoption de stratégies collaboratives, précisément du cross-docking.

Un transport repensé

L’objectif visé en parlant d’écologie dans le transport est la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l’environnement. Une méthode d’optimisation des trajets en transports est mise en valeur. Moins les moyens de transports circulent, moins le gaz à effet de serre est émis.

La méthode en question est nommée Transport Management System, pilotée par des logiciels qui améliorent la gestion des transports. De façon générale, associer l’écologie au transport donnera les résultats suivants : moins de flux de transports, réduction importante des congestions et détermination claire des différents réseaux de distributions. Les chargements de marchandises à transporter aussi seront optimisés.

Une consommation plus réfléchie

La consommation de ressources est, comme pour toute entreprise, un axe d’étude pour les activités de logistique et transport. Un grand nombre de rejets issus de ces activités doivent être étudiés tant sur le plan des consommations de bureaux que des matières utilisées par les ateliers, véhicules, engins… Des innovations sont donc faites pour réduire l’impact de ces déchets sur l’environnement.

La première est le remplacement des matières premières dangereuses pour la nature par d’autres plus saines. Il s’agit plus précisément de matières premières recyclables. La consommation en énergie électrique des entrepôts elle aussi s’est vue considérablement réduite. Des machines qui consomment moins sont désormais exigées.

Parler d’écologie dans le processus organisationnel des activités en entreprise, c’est prendre en compte les facteurs environnementaux et humains. Les innovations faites sur chacun des points clés montrent progressivement leur efficacité. L’ensemble de ces innovations s’étend sur le cycle de vie complet des produits. Il s’agit en général d’une réorganisation optimale d’entreprises dans le but de protéger l’environnement mais aussi de réduire les coûts en entreprise.

Enveloppes manuscritesExemples de typographies

Typo Bill :

Typo Caped :

Typo Carl :

Typo Chancellery :

Typo Elegance :

Typo Englanded :

Typo Jean-Jacques :

Typo Lea :

Typo Mademoiselle :

Typo Majestueuse :

Typo Mathilde :

Typo Monique :

Typo Nina :

Typo Passionnée :

Typo Philippe :

Typo Prestige :

Typo Regulated :

Typo Romantique :

Typo Sandrine :

Typo Somptueuse :

Typo Sublime :